Laissez-moi vous raconter une petite histoire.

Cela date de septembre dernier. La veille de la rentrée des classes, alors que je venais de coucher le petit, j’ai consciencieusement vérifié un à un les articles scolaires présents sur la liste (pour la maternelle, rappelons-nous). Tout y était !

J’ai préparé son cartable avec son goûter, sa petite tenue de rentrée, ses chaussures. On était bons, prêts pour le lendemain matin.

Et en effet, le lendemain, tout se passe sans soucis. Accueil en classe, il retrouve quelques copains et les jouets de la classe, connaît déjà la maîtresse que nous trouvons tout de suite sympathique et chaleureuse.

Le seul « hic » : tous ses copains de l’année passée sont dans une autre classe. On se raisonne vite, des copains, des copines il s’en fera bien vite et de toute façon on a vraiment un bon feeling avec cette maîtresse.

C’est donc le coeur léger que je me rends au bureau.

La rentrée des classes est bien évidemment le sujet de conversation entre les jeunes papas et mamans. Au détour d’une conversation, une de mes collègue rouspètent parce qu’elle ne savait pas qu’il n’y avait pas de cantine le jour de la rentrée et qu’elle a dû retourner à la maison pour préparer un sandwich à sa petite.

Il m’a fallu quelques minutes pour réaliser que je n’avais pas vérifié si la cantine était organisée dès le jour de la rentrée. Je n’y ai même pas pensé.

Je me connecte vite sur le site de l’école et en effet, il n’y a pas de cantine ce jour. Mon petit garçon n’a donc pas à manger.

Et là mon monde s’est effondré. Je me suis effondrée. J’étais en larmes, dans les toilettes du bureau. Pourquoi avais-je oublié ? A cause de moi mon fils n’avait rien à déjeuner.

Et puis mon collègue (qui n’a pas d’enfant mais une logique imparable) m’a simplement dit : « tu n’as pas oublié, tu ne savais même pas ».

« Mais j’aurais dû y penser ! ».

Ce « j’aurais dû y penser » vous semble familier ? Et bien ceci est la charge mentale. Mon collègue avait pourtant bien raison, comment aurais-je pu penser à quelque chose que je ne savais pas.

La « charge mentale », c’est quoi ?

Il y a quelques semaines, la bande dessinée d’Emma, intitulée « Fallait demander », a fait un carton sur les réseaux sociaux.

Emma explique en images ce qu’est la charge mentale : le fait qu’un des membres de l’équipe « parents » (ou couple) en plus d’assurer sa part des tâches ménagères, a la charge de l’organisation et de la répartition de ces tâches dans le foyer. Ce rôle incombe généralement à la femme. Ainsi, son esprit est toujours occupé à anticiper, planifier et gérer le fonctionnement d’une maison et le bien-être de ses habitants.

Evidemment que je ne dis pas que dans un couple les femmes font tout et les hommes rien (enfin pas dans tous). Là n’est pas du tout le propos. Dans notre famille par exemple, mon mari gère énormément de tâches. Il m’aide énormément quand je lui demande mais se charge aussi de beaucoup de choses de sa propre initiative.

Ceci-dit, et il le reconnaît, il se repose sur moi pour que je pense à l’organisation générale. Je gère la famille, les gardes, les activités de chacun parfois, comme je gère un projet au boulot, à coup d’invitations Outlook.

Mais ce « j’aurais dû y penser » a été un déclic. Ca a été le point de départ d’une réflexion générale : comment faire pour ne pas avoir à penser, gérer, stresser parfois pour ces tâches récurrentes ?

Bref, comme au boulot, et si on automatisait certaines tâches ?

Depuis j’ai exploré quelques pistes et j’ai déjà identifié 3 postes:

  • les courses
  • le ménage
  • le jardin

Pour les courses, nous avons fait le choix de nous faire livrer 3 menus (à cuisiner) par semaine. En Belgique, plusieurs offres sont disponibles comme HelloFresh ou Smartmat. On a réduit les courses à une fois par semaine sans le casse-tête de se trouver des menus. On mange varié Et équilibré. C’est vraiment un plus.

Pour le jardin, même si ce n’est pas moi qui tondait la pelouse, j’en avais marre de pester sur notre carré de pelouse qui se transformait rapidement en jungle. Tondre la pelouse, si on a peu de temps et qu’on n’aime pas particulièrement ça, c’est vraiment une corvée. Nous avons donc investi dans une tondeuse automatique. On n’y pense plus, elle bosse tous les jours. le pied !

Pour le ménage, la solution la plus connue est d’avoir une aide-ménagère. C’est génial et quand on bosse tous les deux à plein temps et qu’on peut se le permettre, c’est une vraie soupape. Mais à moins d’avoir quelqu’un qui vient plusieurs fois par semaine (et le budget énorme que ça implique), la maison se sera pas propre à l’arrivée du weekend, surtout si vous avez un chien ou d’autres animaux. La poussière se reproduit plus vite que les grenouilles au printemps, c’est dingue ! En plus, le bazar et la saleté sont deux choses qui me stressent vraiment.

Alors laissez-moi vous présenter notre dernier venu : le Powerbot VR7000 de Samsung.

Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000Les petits papiers blogSamsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000

Le PowerBot VR7000 est le robot aspirateur dernier cri de Samsung. Ses caractéristiques principales:

  • il cartographie et mémorise les pièces grâce à son Visionary Mapping Plus et le Full View Sensor 2.0 (ça en jette tous ces noms barbares non ?).
  • Grâce à ses caméra et seniors, il évite les petits objets (jusqu’à 10 mm).
  • L’Intelligent Power Control (ouuuuuuuh yeah!!!) ajuste automatiquement la puissance d’aspiration (en fonction du type de revêtement par exemple).
  • Le long du mur, l’Edge Clean Master se met en marche pour des plinthes nickel.
  • La brosse est placée à l’avant. Logique en fait.
  • Et bien sûr, il y a une app ! L’aspi peut être contrôlé à distance. On peut aussi le programmer facilement pour que la bébête bosse toute seule.

Ah bah voilà qui est intéressant ! On peut programmer la tortue pour qu’elle se mette en marche à heure fixe. Du coup, on programme et ON. Y. PENSE. PLUS.

Et moi je dis Alléluia !

Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000Samsung Powerbot VR7000 - Smart HomeSamsung Powerbot VR7000 - Smart HomeSamsung Powerbot VR7000 - Smart Home

Est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Perso, je pense que oui ! On est fan à la maison. Non seulement pour la programmation automatique mais aussi pour les performances de la bébête !

9 cm de haut, du coup le robot passe absolument partout ! Sous le buffet, le canap’, sous les lits.

Ca marche tout seul ! Même quand nous sommes à la maison, je la mets dans les chambres pendant que je donne le bain ou le samedi matin pendant que je suis à la maison. Un gain de temps de fou !

Une vraie aspiration. On peut régler l’aspiration et à fond c’est hyper efficace ! (et en puissance normale c’est très bien aussi).

Ca se range tout seul. Une fois fini ou lorsque la batterie est faible, il retourne seul sur sa base.

Et les petits points (un peu plus) négatifs ?

Le bruit. Ca reste un aspirateur, mais un aspirateur plutôt bruyant. En mode silencieux (moins forte aspiration) c’est tout à fait correct.

J’ai du mal avec l’app. La connexion de l’aspirateur par wifi à l’app n’est pas super stable mais je n’ai pas enquêté plus pour comprendre pourquoi.

L’autonomie est… correcte. En mode aspiration maximale, l’autonomie n’est pas très longue, ce qui est embêtant pour les grandes pièces.

Le prix. 799€ c’est un budget. Ca les vaut ? OUI ! La technologie embarquée n’a rien à envier à celle de nos iphones et autres smartphones hors de prix. Ce n’est pas une critique du prix mais un constat que ça risque d’en rebuter plusieurs.

Pour la charge mentale, un robot ne résout pas tout, mais ça aide.

Pour le reste, je lâche prise aussi. Le linge n’est pas fait ? Et alors ? On mange des pâtes ce soir ? bah tant pis.

J’ai parfois tenté de faire grève. Pas forcément de manière consciente. J’ai juste eu un ras-le-bol, plus envie de gérer quoi que ce soit. Alors évidement mon mari prend naturellement la relève et gère.

Pourquoi je ne le laisse pas faire alors ? Parce qu’il gère à sa façon, pas la mienne. Et c’est bien là une des sources de nos problèmes à nous les femmes. Nous sommes exigeantes ! Nous voulons non seulement que les choses soient faites mais nous exigeons qu’elles le soient à notre façon. Et si ce n’est pas le cas, nous râlons peut-être un peu… (beaucoup).

A méditer !

Pour l’anecdote du début, après avoir repris mes esprits, j’ai téléphoné à l’école et ils lui ont donné un sandwich… tout simplement.

Et vous, cette charge mentale, elle vous pèse ? Vous la gérez comment ?

A bientôt <3


Merci à l’équipe de Samsung Belgique de m’avoir permise de découvrir le concept des robot aspirateur. Je pensais que c’était un gadget. J’ignorais que je passais à côté de mon nouveau meilleur pote ménager. Pour découvrir le fonctionnement du robot Powerbot VR7000, cliquez ici.

 

Posted by:Omacandco

3 replies on “Maman \ Quand mon monde s’est effondré pour une histoire de sandwich

  1. On m’a offert un aspirateur robot et c’est mon meilleur ami ménage je le laisse bosser qd je pars de la maison avec les chats c’est pour nous idéal . Avec l’arrivée de ma 3ème j’ai compris que je pouvais pas tt gérer je suis plus cool je prends plus de temps je laisse plus de place à mon conjoint et je vais au plus important 😁 et on a trouver notre rythme

Laisser un commentaire