IMG_3355
Ca vous choque ? Moi, quand l’idée m’a traversé l’esprit, elle m’a choquée. Etre loin de mon mari et de mon fils aurait été une expérience positive ? Est-ce que ça fait de moi une mauvaise mère ? Une mauvaise épouse ?

Depuis que j’ai commencé à parler de mon détachement en Suède autour de moi et que surtout je partirai seule, les réactions ont été multiples mais pour la plupart ça ressemblait à de l’incompréhension « et ton fils? », « ça va être dur pour lui, et pour toi aussi ».

IMG_3534

J’ai d’abord patiemment répondu aux questionnements des gens et des curieux puis j’ai commencé à m’agacer. Est-ce que c’est parce que je suis une femme que je suis avant tout une maman qui travaille plutôt qu’une femme qui travaille et qui a un enfant ? Voilà c’est ça, je me suis rendue compte qu’aux yeux de beaucoup, je suis une « working mum » et Daddy Chardon lui est un homme qui travaille et qui a un enfant. Mmmmm… mouais…

IMG_3352

La décision de partir

Dès qu’on m’a parlé de la possibilité de ce détachement, ma décision était prise et tout de suite mon mari m’a soutenue. J’ai pensé à mon fils bien sûr mais pas seulement. J’ai osé penser à moi. Je savais qu’il y aurait des moments de creux, des pincements au coeur, un sentiment de solitude aussi parfois.

N0000002.CR2

Je ne suis pas qu’une maman

Mais voilà, je ne suis pas qu’une maman. Il y a 3 personnes primordiales dans ma vie : mon fils, mon mari et moi-même et l’ordre d’importance varie selon les moments. Oui parfois j’ai besoin de m’occuper de moi plus que de mon fils. Et non je ne culpabilise pas. Ou pas trop. J’ai la chance d’avoir un mari qui est autant un papa que je suis une maman et parfois même plus. Je savais que mon bonhomme serait entre de bonnes mains.

IMG_3605

L’envie d’une vie moins ordinaire…

La routine, le boulot, les trajets, j’aspirais à autre chose. Oui mais à quoi ? A une vie moins ordinaire. J’avais besoin d’une expérience pendant laquelle je pourrais me prouver que « j’en suis capable ». Capable de quoi ? Je n’en suis pas bien sûre… Capable d’être à nouveau indépendante je pense.

Ca ne fait pas pour autant de moi une mauvaise mère

Et ils s’en sortent très bien sans moi mes deux bonshommes. Je trouve ça touchant. Oui ils gèrent. Mon mari gère comme un chef. Il jongle, court, baigne, borde, cajole, dispute, réconforte, rigole, … il est presque parfait.

N0000005

Et puis nous nous sommes retrouvés

IMG_3569

J’ai retrouvé mes 2 hommes un dimanche midi. J’ai été submergée par l’émotion. C’était eux, les miens… Et là j’ai compris que j’avais rempli mon objectif. Je m’étais prouvée que je peux vivre seule, je peux être autre chose qu’une épouse, qu’une maman, que je n’ai rien perdu de mon indépendance mais qu’en revanche, ce n’est pas ce que je veux. Ce que je veux c’est être avec eux. Et je les aime encore un peu plus depuis.

IMG_3430

Il me reste encore quelques semaines à Stockholm. Le retour après notre weekend à 3 à la maison, la vraie, n’a pas été facile mais je compte profiter de ces derniers moments de vie à part, de cette opportunité exceptionnelle qui m’a été offerte. J’ai eu cette chance unique de réaliser un rêve, je dois en être digne.

Et vous, avez-vous pris sur vous pour réaliser un rêve ou au contraire n’avez-vous pas osé ?

A bientôt ❤

Posted by:Omacandco

18 replies on “Maman \ Ce que m’a apporté de partir loin de ma famille…

  1. Beaucoup de femmes et de mamans pensent comme toi à mon avis mais beaucoup n osent pas, moi la 1ère je ne sais pas si j aurais la force! Alors chapeau pour ton courage et ton envie et ça fait de toi une maman épanouie et ça c est être une super maman.

  2. Tu as eu trop raison ! Bravo !! Vraiment ! Je pense que la fois où j’ai pris autant sur moi est quand je suis partie en erasmus alors que je venais de tomber amoureuse de… celui qui est devenu mon mari 🙂 Pas du tout la même complexité de la vie de maman à l’époque donc expérience très différente (version erasmus cartes de téléphone pré-payées, bien loin de Skype et autre whatsapp), mais prendre sur soi, être autonome dans une ville étrangère, se faire sa place loin des siesn, etc. Une expérience essentielle ! Et quelque chose me dit que le faire à ce stade de la vie doit être déroutant comme tu dis, sortir de la routine du quotidien, de la vie de famille,… bravo à toi !

  3. Belle sincérité dans ton temoignage, tu peux être fière de toi ! J’aurais aimé pensé comme toi dès la naissance de mon premier enfant, ce n’est qu’avec l’arrivée du petit dernier que j’ai un fort besoin de retrouver mon autonomie et du temps pour moi, je ne culpabilise plus et les enfants s’en portent très bien et c’est grâce aussi à un super Papa présent dès qu’il peut auprès de la tribu. Profite à fond de tes dernières semaines, les retrouvailles vont être magiques !

  4. Beau témoignage et belle expérience pour tous les 3…c’est vrai que dans la vie « ordinaire » on a parfois tendance a oublier de penser a soi…j’aime quand tu dis qu’il y a 3 personnes les plus importantes dans ta vie mais que l’ordre d’importance varie selon les moments…c’est exactement ça ! Et c’est pas parce qu’on laisse nos, hommes entre eux parfois qu’ils ne gèrent pas, bien au contraire ! Bravo a toi, bravo à vous trois ! Et belles retrouvailles ! Des bisous

  5. J’aime beaucoup ce que tu écris même si mon sacrifice pour réaliser mon rêve est totalement à l’opposé du tien… J’ai eu Arthur à 43 ans et avant son arrivé j’avais une vie professionnelle et personnelle très active et indépendante… Mais qd il est arrivé, j’ai eu besoin… Il était même indispensable pour m’accepter comme une maman de me consacrer à lui… Besoin de le rencontrer… Alors j’ai du imposer à tous mon choix de prendre un congé parental et je peux te dire que dans mon entourage, j’ai du aussi bcp répondre à des questions, et j’ai aussi souvent été agacée par les avis qui devenaient svt des jugements… J’ai du aussi accepter de perdre mon autonomie financière… Même si j’ai tenu un long moment sur mes économies… Dans 6 mois j’arrive au bout de ce CP, et je me dis qu’il faut que je profite un maximum de cette parenthèse dans ma vie mais qu’effectivement ma vie ne peut pas être uniquement celle d’une « maman »… Bravo à toi d’avoir réalisé ton rêve !

  6. Bravo pour ce joli billet!! Je suis totalement en accord avec tout ce que tu écris!! Il faut tellement de courage pour réaliser ses rêves et il en faut davantage lorsque l’on est maman!! Alors bravo à toi et continue de nous faire rêver!!

    Naféé

  7. Je partage l’avis de Nafée. J’aimerai avoir le courage de faire ce que tu as fait. Bravo ! De partir fait tellement de bien parfois, les retrouvailles en sont tellement plus belles. Et bien évidemment qu’on n’est pas que des mamans !
    Bises

  8. Bravo et merci, je vais vivre la même aventure dans quelques mois, mon bébé aura 8 mois et je vais reprendre mes études pour devenir maitresse sur paris, le rêve de ma vie; Je ne verrai mes hommes que quelques week end et les vacances. J’ai de la chance comme toi d’avoir un mari en or qui est parfait.
    Je doute, j’ai peur mais je le fais pour moi et pour lui pour encore plus m’occuper de lui.

Laissez-moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s